retour ACCUEIL
retour liste

L’OLONNOIS

Refrain

TUEZ-MOI CHIENS GALEUX

LE TEMPS POUR MOI N’EST RIEN

JE NE POURRAIS MOURIR

QUE DE FLÈCHES D’INDIENS

1

ILS M’APPELAIENT L’OLONNOIS ET JE FUS BOUCANIER

SUR UN CORSAIRE DU ROI JE ME SUIS ENRÔLÉ

MAIS UN JOUR DE COMBAT, CAPTURÉ ET JETÉ

SUR UNE ILE INCONNUE ILS M’ONT ABANDONNÉ

2

J’AI SURVÉCU DIX ANS, EXILÉ DU VIEUX MONDE

NE VIVANT QUE DE PÊCHE, DE FRUITS ET DE GIBIER

JE REDEVINS SAUVAGE TELLE UNE BÊTE IMMONDE

LES TRIBUS CANNIBALES M’ONT TRAQUÉ, POURCHASSÉ

3

UN JOUR PRÈS DU RIVAGE JE VIS UNE GOÉLETTE

JE PARTIS À LA NAGE POUR DEMANDER ASILE

MOITIÉ MORT, MI-NOYÉ, J’AI PU SAUVER MA TÊTE

LES PIRATES M’ACCUEILLIRENT ET JE LEUR DOIS LA VIE

4

DEPUIS CE JOUR DE GRACE, JE PARTAGEAIS LEUR SORT,

TUANT, PILLANT, BRULANT, ET AVEC TANT DE HAINE

L’ÉQUIPAGE ME SUIVAIT À LA VIE À LA MORT

J’AI SABRÉ TANT DE TÊTE QU’ILS ME FIRENT CAPITAINE

5

LIBRE ET DEVENU ROI, J’AVAIS CHOISI MA REINE

LA MER D’OÙ JE VENAIS, CETTE MER ÉTAIT MIENNE 

JE RÉGNAIS SUR LES GUEUX, REPEUPLANT L’ARCHIPEL 

DE L’ILE DE TORTUGA JUSQU’AUX TERRES LOINTAINES

6

PEUPLES DES CARAÏBES, DES NOUVELLES AMÉRIQUES

VOUS ÊTES FILS D’ESCLAVES, N’OUBLIEZ JAMAIS ÇA 

DESCENDANTS DES PIRATES, DES GUEUX DE L’ATLANTIQUE

ET J’ÉTAIS VOTRE ROI, ON M’APPELAIT L’OLONNOIS